Étiquette : JO 2024

Vœux 2023 : de quoi aurions-nous parlé ?

Le passage à la nouvelle année s’accompagne toujours des vœux. Cette année encore, le maire de notre commune n’a pas failli à ses obligations lors d’un long discours public d’une heure dix, le 10 janvier à la Coupole, et d’une vidéo de 6 minutes diffusée sur la page Facebook de Combs. Nous attendions des engagements pour une ville plus solidaire, une ville qui préserve son patrimoine…une ville pour tous. C’est peu dire que nous avons été déçus…

…pour une ville plus solidaire

A la Coupole, nous avons assisté, à notre grande surprise, à un cours magistral de politique générale, Guy Geoffroy coiffant tour à tour la casquette d’ancien député, de vice-président des maires de France, de président du Sivom et de possible futur candidat aux sénatoriales. Nul doute qu’il ait pris un grand plaisir à montrer ses talents d’orateur qu’un public fidèle, triés sur le volet, ne se lasse pas d’entendre. Mais cela suffit-il à asseoir sa légitimité et à livrer sa vision politique locale pour l’avenir ?

10 janvier 2023 : Guy Geoffroy
lors de ses vœux à des invités triés sur le volet

Lors de ce long discours, le maire n’a jamais exprimé d’empathie sincère à l’endroit des habitants de notre commune. Quel contraste entre son « show », ce soir-là, et les préoccupations des combs la villais, quel contraste entre ces vœux et ceux de beaucoup d’autres maires, conscients, eux, du rôle primordial des communes en termes de solidarité et d’exemplarité.

Au contraire, ses rares paroles, à ce sujet, ont consisté à annoncer… une augmentation de 6 % de toutes les tranches du quotient familial de la restauration scolaire alors que nos tarifs sont déjà, et depuis de nombreuses années, plus chers que ceux de toutes les communes voisines.

A la différence de notre commune,
tous les habitants sont invités à Lieusaint,
ville pilotée par le président de Grand Paris Sud

Pourtant, en cette période de crise sociale intense, beaucoup de nos concitoyens sont déjà, depuis de longs mois, dans la peine et les difficultés. Nombreux sont ceux qui basculent dans la pauvreté. Les Restos du Cœur sont débordés ; les associations locales doivent faire face à une forte augmentation de la demande d’aide et de soutien !

A Epinay-sous-Sénart : des vœux à la population
…pas à des invités triés sur le volet

Comment le maire peut-il ignorer cette réalité ?

Comment peut-il simultanément offrir en abondance champagne et petits fours à ses invités et imposer aux usagers combs-la-villais de nouvelles hausses de tarif qui les contraindront à se serrer toujours plus la ceinture ?

Mais, nous l’avons constaté, les vœux ritualisés du maire n’étaient pas destinés à ses administrés !

Le 10 janvier, le maire a mis en avant le projet phare de 2023 : 2,3 millions de travaux au gymnase Allende pour accueillir une équipe de gymnastes pendant 15 jours lors des JO 2024. Ce projet répond-il aux attentes de la majorité des habitants qui souhaitent que les moyens de la commune soient mis au service de tous ?

Ce projet est-il de nature à répondre aux besoins en services publics communaux de qualité pour tous ? Non évidemment !

…pour une ville pour tous !

Le 10 janvier, à la Coupole, nous aurions priorisé un projet urgent : une véritable maison de santé, accessible à tous. Elle aurait d’ailleurs dû être une priorité absolue depuis 15 ans. Les besoins dans ce domaine sont criants, alarmants !

Mais rien n’a été dit à ce sujet par Guy Geoffroy qui a préféré s’enorgueillir de sa rencontre avec le président de la République ou de sa grande amitié avec la présidente de la région, Valérie Pécresse…

Cette belle maison de la fin du XIXe siècle
vient d’être détruite rue des Vallées

Nous aurions tout mis en œuvre pour que notre commune soit préservée de l’appétit féroce des promoteurs immobiliers. Or le maire et sa majorité ont programmé la vente de l’espace vert, encore vierge de construction, près du lycée Galilée et celle du centre de loisirs historique du Chêne pour récupérer 2,6 millions d’euros. Encore des constructions en vue !

Nous aurions également parlé de notre ambition de faire de Combs-la-Ville une véritable ville verte accueillant des aires de repos et de jeux décentes et en nombre suffisant, des espaces de préservation de la biodiversité, en végétalisant partout où c’est possible et sur l’ensemble du territoire communal afin de lutter contre les îlots de chaleur.

Tract de Guy Geoffroy en 1995
…des mots et des promesses
pour une ville de moins en moins verte !

Nous aurions porté un discours de soutien, d’encouragement et rassurant pour les habitants qui voient, jour après jour, leur pouvoir d’achat rogné.

Nous aurions prévu, dans le budget 2023, les moyens nécessaires pour répondre, dans ce contexte de crise, aux attentes des usagers des services publics municipaux.

Intervention sur Facebook :
vœux du maire très éloignés des préoccupations
des habitantes-s

Nous aurions insisté sur les priorités qui sont les nôtres pour améliorer les services offerts aux habitants, en gelant les tarifications des services municipaux.

Sans discours fleuve, sans petits fours ni champagne coulant à flots, nous espérons que cette nouvelle année sera, pour vous, pour nous tous à Combs-la-Ville, celle de tous les possibles, loin de toute fatalité.

Toute l’équipe d’Ensemble Autrement se mobilisera, cette année encore, pour vous écouter, mieux cerner vos attentes pour construire ensemble la ville d’aujourd’hui et pour nos enfants celle de demain.